Une Parole qui libère

Textes bibliques : Lire

Les textes bibliques de ce dimanche nous adressent un message d’espérance. Dans ce monde qui est le nôtre, nous en avons bien besoin. La première lecture nous invite à méditer sur les paroles adressées à Moïse, porte-parole de Dieu : « Je ferai se lever au milieu de leurs frères, un prophète comme toi. Il leur dira tout ce que je lui prescris. » Le rôle du prophète c’est précisément d’écouter et d’expliquer que Dieu n’abandonne pas son peuple. Il est toujours là pour nous guider et nous enseigner. Ce qu’il attend de nous, c’est que nous l’écoutions.

Plus tard, les chrétiens qui reliront ce passage l’appliqueront à Jésus. L’apôtre Pierre comprendra que lui seul a « les paroles de la Vie éternelle ». Lui seul peut libérer l’humanité et reconstituer son peuple. Alors, « aujourd’hui, ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur. » Cet appel est important pour notre monde d’aujourd’hui. Ils sont nombreux ceux et celles qui ont abandonné toute pratique religieuse. Pour eux, la foi est devenue quelque chose de secondaire.

Mais un autre constat s’impose : Quand on chasse le côté religieux de notre vie, il revient sous sa forme la plus perverse. Les superstitions occupent un terrain de plus en plus important. On court après ceux qui ont des pouvoirs, ceux qui prédisent l’avenir, les voyants, les gourous en tous genres. C’est de ce danger que le Seigneur veut nous prévenir. Et il s’arrange pour mettre sur notre route des hommes et des femmes qui portent son enseignement.

Dans la seconde lecture, saint Paul nous recommande de rester attachés à Dieu sans partage. Cet appel s’adresse à tous. Il rejoint ceux qui sont mariés et ceux qui ne le sont pas. Il faut savoir que beaucoup vivaient dans le luxe et la luxure. Mais quand on a rencontré le Christ et qu’on l’a accueilli, c’est toute la vie qui est changée. Nous en avons de nombreux témoignages. L’important c’est de rester unis au Seigneur, chacun selon sa propre vocation. Célibataires et mariés doivent s’aider à vivre un amour vrai.

Dans l’Évangile, nous voyons Jésus entrer à Capharnaüm avec sa petite communauté de disciples. Le jour du Sabbat (samedi), il entre dans la synagogue et se met à enseigner. Cela nous rappelle que la Parole de Dieu est une priorité absolue ; c’est une parole à écouter, à accueillir et à annoncer. La principale préoccupation de Jésus c’est précisément de communiquer la parole de Dieu avec la force de l’Esprit Saint.

Les gens qui sont là sont frappés car « il enseignait avec autorité, et non pas comme les pharisiens ». Ces derniers ainsi que les docteurs de la loi ne faisaient qu’imposer des lois, mais ils n’entraient pas dans le cœur du peuple. Dans les paroles humaines de Jésus, on sentait l’autorité même de Dieu. Une des caractéristiques de la parole de Dieu c’est qu’elle fait ce qu’elle dit. C’est une parole qui libère.

Après avoir prêché, Jésus démontre son autorité en libérant un homme possédé par un démon. C’est précisément l’autorité divine qui avait suscité la réaction de Satan. Jésus le reconnaît et l’interpelle vivement : « Silence, sors de cet homme ! » Par la seule force de sa Parole, Jésus libère les personnes du malin. Ceux qui sont présents s’émerveillent.

L’Évangile est Parole de vie. Il libère ceux qui sont esclaves de tant d’esprits mauvais de ce monde, l’esprit de vanité, l’attachement à l’argent, l’orgueil, la sensualité. L’Évangile change le cœur, il transforme les inclinations au mal en intentions de bien. C’est de cela que nous avons à témoigner en devenant missionnaires et messagers de la Parole de Dieu

Cet Évangile a été écrit pour nous. Il est la bonne nouvelle qui nous transforme quand nous nous laissons transformer par elle. Le pape François nous recommande d’avoir un contact quotidien avec l’Évangile : « Il faut se nourrir chaque jour de cette source intarissable de salut. » La Parole de Dieu manifestée en Jésus est bien plus forte que tous les démons et tous les esprits mauvais. Avec lui, le mal n’aura pas le dernier mot.

Comme autrefois dans la synagogue, le même Jésus rejoint les communautés réunies en son nom dans toutes les églises du monde. Il nous fait entendre sa Parole. Il vient nous libérer de toutes nos possessions. Ouvrons-nous à cette Parole qui guérit d’elle-même. Avec lui, nos actes et toute notre vie deviendront conformes à cette parole. En accueillant le Christ libérateur, nous pourrons chanter avec plus de force : « Ta Parole, Seigneur est vérité, et ta loi délivrance. » Amen

Télécharger : 4ème dimanche du Temps ordinaire

Sources : revues Feu Nouveau, homélies du dimanche (Mgr Léon Soulier), lectures bibliques des dimanches B (Albert Vanhoye), commentaire de Claire Patier, Fiches Dominicales, Pensées sur l’Évangile de Marc (Christoph Schönborn), François selon saint Marc.